Boite en or – Napoléon III – Maison Moulinié, Bautte & cie – Gabriel Aristide Passot

BOITE OR NAPOLEON III PASSOTBOITE OR NAPOLEON III PASSOT 1Maitres Xavier de la Perraudière et Florian d’Oysonville  présenteront le 24 octobre 2018 assistés du cabinet d’Emeric et Stephen Portier une boîte en or jaune guilloché et argent de forme rectangulaire, les angles arrondis sertis de diamants ronds de taille ancienne. Les bords soulignés de frises de fleurs et de fruits rehaussées d’émail translucide bleu.

Le couvercle à charnière orné au centre d’une miniature polychrome sur ivoire figurant l’empereur Napoléon III portant les insignes et le collier de Grand Maître de la Légion d’honneur, signée Passot en bas à droite, d’après l’œuvre de Franz Winterhalter, dans un entourage de diamants.

Elle est marquée sur la gorge « Dumoret Joaillier rue de la Paix N°5 » et contient un document autographe précisant : «  Cette tabatière a été donnée par l’Empereur Napoléon III à Monseigneur G.Darboy, Archevêque de Paris, sénateur, Grand aumônier de l’Empereur, Grand Officier de la Légion d’Honneur. Ce bijou échut en partage à Ernest Crussard, son propre neveu » 

BOITE OR NAPOLEON III PASSOT 2

Cette boite a été réalisée par la maison Moulinié, Bautte & Cie, dans les années 1819-1838.

Moulinié, Bautte & Cie est une Maison Suisse spécialisée dans la création de montres et objets de vertu.

Jean-François Bautte horloger-bijoutier est issu d’un milieu ouvrier, orphelin alors qu’il est encore très jeune, il est placé en apprentissage dans les différents métiers de monteur de boîtes, guillocheur, horloger, bijoutier… En 1793 Jean-François Bautte présente ses premières créations et fonde la manufacture Moulinié & Bautte en association avec Jacques-Dauphin Moulinié. En 1804, Jean-Gabriel Moynier s’associe aux deux hommes et la manufacture prend le nom de Moulinié, Bautte & Cie. La maison Moulinié, Bautte & cie dépassera les frontières suisses pour s’implanter à Paris.

BOITE OR NAPOLEON III PASSOT 6Gabriel Aristide PASSOT (1797-1875)

Peintre en miniature, il exposa aux salons de 1824 à 1870, il fut nommé peintre en miniature de Napoléon III.

Ses œuvres sont exposées au musée Carnavalet, au petit Palais, au château d’Arenenberg…

Notre boite est à rapprocher de deux boites en or de Maurice Meyer (1838-75), chacune ornée d’une miniature figurant Napoléon III signée Gabriel Aristide Passot d’après Franz Xavier Winterhalter, une reproduite dans l’ouvrage Bijoux à Portait de Diane Scarisbrick (Fondation Napoléon , donation Lapeyre) , l’autre conservée dans les collections de miniatures de sa Majesté la Reine ( Royal Collection Trust – RCIN19113 )

Elle reflète la tradition royale puis impériale consistant à offrir des boites à portraits ou des médaillons en cadeau diplomatique, récompense ou signe de reconnaissance. A la chute de Napoléon III les tabatières en or à portait disparaitront.

Le document autographe que renferme cette boite met en lumière la personnalité de Georges Darboy (1813-1871) à qui cette boite a été offerte par l’Empereur.

Georges Darboy évêque de Nancy puis archevêque de Paris, sénateur, fut le grand aumônier de Napoléon III. Arrêté par ordre de la Commune, détenu en otage à la prison de Mazas, il fut fusillé à la Roquette le 24 mai 1871.

Léon Bloy, dans son récit intitulé « Celle qui pleure », évoquant une apparition de la Sainte Vierge survenue en 1846, narre cette anecdote : « L’exécution de Mgr Darboy lui aurait été prédite par Maximin Giraud, un des jeunes voyants de la Salette, le 4 décembre 1868, au cours d’une entrevue au cours de laquelle Mgr Darboy s’était exprimé de manière négative sur les apparitions de la Vierge Marie qui eurent lieu en 1846 à la Salette

«  – Votre prétendue Belle Dame, dit l’archevêque au jeune homme, il est stupide, son discours. – Monseigneur, répondit Maximin avec force, il est aussi vrai que la Sainte Vierge m’est apparue et qu’elle m’a parlé, qu’il est vrai qu’en 1871 vous serez fusillé par la canaille.

Aux personnes qui, trois ans plus tard à la prison de La Roquette où il était détenu, tentaient de le sauver MGR Darboy répondait «  C’est inutile, Maximin m’a dit que je serai fusillé. »

Son corps fut retrouvé dans la fosse commune du Père Lachaise. Après la Commune, il reçut des obsèques nationales et fut inhumé à Notre Dame de Paris.

Condition report :BOITE OR NAPOLEON III PASSOT POINCON 3

  • Poinçons : Porte sur la gorge le poinçon de garantie pour les ouvrages d’origine étrangère (Tête d’égyptien) et sur le fond intérieur trois poinçons (lettre G dans un cartouche et poinçon d’orfèvre: initiales « MB&C » inscrites dans un losange répétés deux fois)  
  • Bon état général, rayures d’usage, petits éclats à l’émail, manque quelques-uns des rivets sur le bord du couvercle
  • Longueur : 91 mm — Hauteur : 23 mm — Largeur : 62 mm — Poids brut : 190g

Informations pratiques :

  • Vente : le 24 octobre à ANGERS
  • Frais de vente : 21 %
  • Contact : contact@laperraudiere.fr
Please follow and like us: