Paire de flambeaux – Paris 1708 – Philippe II ROUGEMAILLE

Paire de flambeaux - PARIS 1708 - Philippe II ROUGEMAILLE

Paire de flambeaux – PARIS 1708 – Philippe II ROUGEMAILLE

Sera présentée lors de la vente de Maîtres Pescheteau Badin assistés du cabinet Emeric & Stephen Portier le 22 novembre prochain à Drouot une paire de flambeaux en argent posant sur une base ronde godronnée et gravée d’armoiries timbrées d’un heaume. Le fût cannelé orné de mascarons.

Cette paire a été réalisée par Philippe II ROUGEMAILLE (vers 1666- après 1716) à Paris en 1708.

Philippe II ROUGEMAILLE fils de Philippe I ROUGEMAILLE et petit fils de Jacques ROUGEMAILLE est reçu maître en 1686. Il résidera successivement rue Callande, place Dauphine et au marché neuf.

Ce modèle en argent fondu et ciselé est à rapprocher d’une paire de Michel FILASSIER (collection PUIFORCAT), reproduite dans l’ouvrage d’Henri NOCQ
Ainsi que de deux autres paires conservées au Metropolitan de New York.

Paire de flambeaux, PARIS 1701-1702, Charles Petit Metropolitan NEW YORK - Collection Catherine WENTWORTH, N° d'inventaire 48.187.245a, b, .246a, b Reproduit dans l’ouvrage de Faith Denys, Three Centuries of French Domestic Silver. N° 276

Paire de flambeaux, PARIS 1701-1702, Charles Petit
Metropolitan NEW YORK – Collection Catherine WENTWORTH,

Une réalisée par Charles PETIT en 1701-1702, de même modèle, la base plate armoriée est soulignée de godrons, le nœud de joncs et rubans croisés, le fût de forme tronconique présente un décor de canaux et godrons en relief sommé de quatre mascarons féminins. Le binet droit reprenant le décor de canaux et godrons dans sa partie inferieure.

Ce modèle est répertorié dans l’ouvrage de Michèle Bimbenet- Privat, les Orfèvres et l’orfèvrerie de Paris au XVIIe, sous le nom de modèle en « gaine cannelée ». Il aurait été créé par Nicolas DELAUNAY ou Claude II BALLIN, son succès a perduré pendant le premier quart du XVIIIe.

JEAN MAUZIE - Paris 1734-1735 - Flambeaux - MET

Jean Mauzié – Paris 1734-1735 – MET New York

En témoigne la seconde paire de flambeaux plus tardive, réalisée par Jean MAUZIE en 1734-1735, d’un modèle approchant, également conservée au Metropolitan de NEW YORK (N°48.187.41a, b, .42a).
Il est intéressant de noter les similitudes, le fût et le binet, le décor de canaux et mascarons et l’évolution de la base qui n’est plus plate mais soulignée d’un ombilic, comme on le verra tout au long du XVIIIe.

 

Notre paire porte les poinçons du maitre orfèvre : fleur de lys couronnée deux grains, PR , une maille comme différent, le poinçon de Jurande (lettre P couronné ) , de charge : un A couronné sous la base de chaque flambeau.

PARIS 1708 - Philippe II ROUGEMAILLE (vers 1666- ap. 1716)

PARIS 1708 – Philippe II ROUGEMAILLE (vers 1666- ap. 1716)

Le poinçon du maitre orfèvre répété sur le bord de la base et le binet
La décharge : couronne avec sceptre et main de justice sur le bord de la base.

Par leur densité, leurs proportions : base large et plate, binet altier, leur décor sobre et dense à la fois, cette paire de flambeaux offre le charme puissant des pièces « primitives » de la fin du XVIIe ou tout début XVIIIe.

Informations :

  • Mes PESCHETEAU BADIN
  • Vente : Vendredi 22 Novembre 2019 13:30
  • Exposition : Jeudi 21 novembre de 11 h à 21 h – Ouvert au public
  • salle 3 – Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris
Please follow and like us: